MENTALITÉ ET COMPORTEMENT INDIGNES : COMMENT Y METTRE FIN?

De plus en plus, plusieurs voix s’élèvent contre les mentalités et comportements indignes qui sévissent dans nos différentes sociétés, surtout africaines. D’aucuns vont plus loin en estimant que tous les problèmes africains de développement trouvent leur source à ce niveau. Ce qui n’est certainement pas faux. Cependant, pour ces personnes, il faut une bonne dose de sensibilisation pour redresser les choses. Car, celle-ci serait le remède pour régler ces problèmes. Cette nouvelle appréciation des choses ne nous convient guère. Dès lors, il se pose la question de savoir : comment parvenir à cette problématique?

En réalité, l’on doit comprendre que la sensibilisation seule ne peut régler efficacement les problèmes. Il faut des éléments plus solides accompagnés de celle-ci pour venir à bout de nos forfaitures humaines.

En effet, la mentalité et le comportement découlant de l’éducation, laquelle tire sa source du système sociétal, une mentalité et un comportement exemplaires des Hommes dépendraient fortement du système. C’est au travers d’un système sociétal efficace que les citoyens pourraient épouser une bonne mentalité et un comportement digne, gages d’une citoyenneté exemplaire, disciplinée et travailleuse, pour amorcer le développement de la société dans l’intérêt du bonheur. Ainsi, l’on doit cerner que c’est le système qui éduque, et que c’est au moyen de l’efficacité de celui-ci, accompagné certainement de la sensibilisation, qu’on pourrait efficacement lutter contre ce fléau psychique dans la société.

C’est pourquoi, de nos jours les systèmes sociopolitiques et étatiques étant totalement en déconfiture, il faut inéluctablement les corriger afin de voir émerger une mentalité et un comportement exemplaires dans nos sociétés, pour le bonheur tous. Car l’état indigne des mentalités et comportements constaté dans nos pays est dû à la défaillance de nos systèmes. Cette défaillance provenant de l’imperfection des régimes présidentiel et parlementaire, les causes réelles de l’indignité notoire des mentalités et comportements actuels des hommes trouvent leur source dans la forfaiture des deux régimes politiques. Dès lors, pour parvenir à la problématique soulevée dans cet article, il convient de trouver une alternative à ces deux régimes politiques totalement en déphasage avec le développement du continent.

Au demeurant, nous suggérons le régime pentiviste. En effet, ce régime étant un régime politique corrigeant les défaillances et les insuffisances des régimes présidentiel et parlementaire, serait une bonne alternative pour fortifier nos systèmes sociopolitiques et étatiques, qui vont inéluctablement redéfinir la mentalité et le comportement pour une citoyenneté exemplaire dans la société. Par son efficacité, le régime pentiviste propulsera une nouvelle éducation qui va redéfinir la mentalité et le comportement des Africains pour une citoyenneté digne et exemplaire dans la société.

Avec le nouveau système du régime pentiviste, les mentalités et comportements indignes disparaîtront de nos sociétés, et nous verrons émerger des mentalités et comportements citoyens fiables, pour des actions politiques et sociales saines.

D’une part, on en finira avec des mentalités et comportements indignes comme : détourner les fonds de l’État ; être corrompu, corrupteur, ou utiliser la corruption comme une fin en soi, comme un moyen privilégié pour atteindre ses objectifs; favoriser et pratiquer la mauvaise gouvernance ; s’attaquer à et détruire la démocratie, l’État de droit, la justice, la bonne gouvernance ; favoriser la médiocrité, l’incompétence, le tribalisme, l’impunité, la corruption, la violation des Droits de l’homme, les détournements dans l’administration, etc. ; ne pas se soucier de la qualité du service rendu dans l’administration ; ne pas se soucier de l’état de vie des citoyens dans la société; ne pas se soucier du développement de la société ; ne pas se soucier de l’emploi surtout des jeunes ; être l’ennemi de la transparence ; privilégier l’achat ou le parrainage des concours ; tronquer les résultats des élections pour se maintenir au pouvoir ; pratiquer la politique politicienne ; favoriser le tribalisme électoral ; ne pas se soucier de la propreté de son environnement, etc.

D’autre part, on renouera avec les mentalités et comportements exemplaires tels que : être intègre, patriote, un citoyen exemplaire, discipliné, travailleur ; avoir un esprit civique en politique, en économie, en fiscalité, etc. ; compter sur ses capacités et compétences pour conquérir des postes à pouvoir ; être un adepte de la bonne gouvernance, de la démocratie, de la transparence, de l’État de droit, de la justice, des Droits de l’homme, de l’égalité de droit, etc.

C’est au moyen d’un système comme celui-ci, plus certainement une sensibilisation, qu’on pourrait anéantir les déviations psychiques dans nos sociétés. Ce système, outre son bon dispositif ou son mécanisme, favorisera de bonnes lois ou règlementations pour garantir l’objectif recherché. Car, c’est au moyen d’un bon mécanisme systémique, assorti de bonnes lois ou règlementations, qu’on peut effectivement inverser la situation avilissante et déshonorante constatée dans nos sociétés.

Pacôme Kouamé Oi Kouamé,
chercheur interdisciplinaire en développement
concepteur du projet Vision-monde de demain